La RATP se met à l’agriculture (et aux endives)

Dans le cadre du Salon de l’agriculture, la RATP a signé un accord avec AgroParisTech pour développer une activité agricole sur ses sites franciliens. Le même jour, la ville de Paris a lancé un deuxième appel à projet de « Parisculteurs ».

ENTREPÔTS. L’agriculture urbaine n’est plus une vue de l’esprit. Elle va dans les prochaines années occuper de vastes espaces de la ville de Paris. Témoin, l’accord de partenariat passé le 1er mars au Salon de l’agricultureentre la RATP et AgroParisTech. « Nous avons des entrepôts de bus, des immeubles de bureaux, des centres informatiques, des sites désaffectés qui peuvent accueillir des plantes, a plaidé Guillemette Karpélès, directrice générale de la filière immobilière de la RATP. Nous attendons d’AgroParisTech qu’elle nous dise ce qui est raisonnablement possible de faire« . Les bâtiments de la RATP pourraient accueillir dès 2020 4 hectares de végétalisation dont un 1,4 hectare dédié à l’agriculture.

La RATP possède un domaine intéressant. La surface des toits des entrepôts notamment est conséquente. « On peut aussi envisager d’utiliser la chaleur fatale émise par les data centers, ainsi que de récupérer les énormes volumes d’eau que la RATP est obligée de pomper tous les jours pour garder ses installations souterraines au sec afin d’arroser les plantations« , précise Christine Aubry, ingénieur de recherche à l’Inra… lire la suite

 


Autres actualités